søndag den 27. august 2017

The Elsinore Declaration. There is something rotten in the State of Denmark


Monologue fictif à l'occasion de la future présidence danoise du Conseil de l'Europe
La scène se déroule dans la cour du Château de Kronborg dans la ville d'Elsinore au Danemark
à la fin de la présidence, mai 2018


Monologue du Premier Ministre Danois

Etre ou ne pas être dans la Convention Européenne des Droits de l'Homme, c'est la question.

Respecter ou ne pas respecter les arrêts de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, c'est la question.

Faut-il subir ou se révolter, c'est la question.

Je suis ému de colère. L'impossibilité d'expulser les criminels du Royaume danois fait bouillir mon sang.

Dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l’embarras.
Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil,
Quand nous serons tous débarrassés de l’étreinte que représente cette Cour Européenne des Droits de l'Homme a
vec ses instruments dynamiques?
N'ayez pas peur de vous lancer dans ce que vous ne connaissez point,
car c'est un cher retour à la souveraineté tant désirée du Peuple danois qui assurerait également ma réélection tant désirée.
Comme disait le rapporteur libéral des affaires étrangères au journal Politiken le 26 août dernier: "C'est notre espoir d'enfoncer une porte aussi grande que possible, mais n'ayant que 6 mois de présidence, on ne pourra guère, hélas, faire de miracles, mais le but sera d'adopter une déclaration claire et précise intitulée la Déclaration d'Elsinore."
Voilà venu le moment solennel pour adopter cette déclaration qui rendra heureux le peuple européen à qui on fera croire à la possibilité d'expulser dorénavant les étrangers condamnés sur son sol.
Doucement, maintenant! 
Voici la belle Ophélia.... Nymphe, dans tes oraisons
Souviens-toi de tous mes péchés.


Une fiction écrite par Anne
Source d'inspiration

Ingen kommentarer:

Send en kommentar